COMPETENCE PHOTO - Le magazine photo 100% pratique
Compétence Phot

 
 
 



# S'abonner
# Anciens numéros
# Index numérique
# Version mobile
# Nous contacter  

@ Facebook  
@ Twitter  
@ Google+  
@ Flickr  
@ Flux RSS  

# Newsletter  
# Recherche sur le site  


Photo

Apprenez la photo avec Voyage Passion Photo


par Gérald Vidamment, le Jeudi 17 Septembre 2009


Les stages photo ont actuellement le vent en poupe. Parmi l'offre pléthorique, Voyage Passion Photo tente de faire la différence avec des formules originales et attractives. A l'origine de cette initiative, le photographe Frédéric Georgens, qui a plusieurs fois collaboré au magazine Compétence Photo.


© Voyage Passion Photo
© Voyage Passion Photo
La meilleure manière d'apprendre la photographie reste le terrain. En conditions réelles, travailler le regard est plus aisé et la technique se met alors au service du photographe. Ceci étant, mieux vaut être accompagné d'un professionnel capable de vous orienter dans les choix de réglage du matériel et de cadrage de prises de vues. Raison pour laquelle, ces six derniers mois ont vu fleurir un certain nombre de prestataires de services offrant la possibilité de suivre un stage photo ou voyage photo.

Nous avons décidé de vous présenter Voyage Passion Photo car nous connaissons bien son initiateur, Frédéric Georgens, qui a eu l'occasion à maintes reprises de partager son savoir avec les lecteurs de Compétence Photo. Son approche est clairement basée sur la communication du savoir, le souci artistique et l'échange humain.

Lors des stages et voyages que propose Voyage Passion Photo, un photographe professionnel est votre guide. Il vous apprend à régler votre appareil, à comprendre la composition d’une image par différents exercices techniques qui vous permettront de devenir autonome.

Voyage Passion Photo propose 3 formules :

Des stages "Découverte"

© Voyage Passion Photo
© Voyage Passion Photo
Les stages "Découverte" se déroulent dans l'immédiat à Paris et à Montpellier. Ils durent 4h30. Différents thèmes sont proposés : photo de nuit, photo architecturale, maîtriser son appareil photo numérique.

Des week-ends en France

© Voyage Passion Photo
© Voyage Passion Photo
Des week-ends en France, pour découvrir une région et sa culture. Ces week-ends offrent la possibilité d’apprendre ou de se perfectionner sur différentes techniques photographiques. Par exemple, à Sète, vous apprenez à réaliser des prises de vue en pause lente et en plein jour sur les étangs d’ostréiculture, puis vous effectuez une ballade photographique dans le 1er port de pêche méditerranéen Sétois, méconnu des visiteurs de passage.

Des voyages photographiques

© Voyage Passion Photo
© Voyage Passion Photo
Les voyages photographiques vous permettent d’assouvir votre passion de la photo tout en visitant un pays étranger. La première destination de VPP est le Japon. Pays attirant, mais difficile d'accès si l'on ne possède pas quelques bases de japonais, car on peut passer à côté de beaucoup de choses. Grâce à l'expérience de 12 années de voyages au Japon par l’un des photographes de l’équipe, vous pourrez découvrir ce pays comme vous ne l’auriez jamais fait. VPP a choisi cette destination pour vous proposer à un tarif tout à fait raisonnable un séjour inoubliable "Tokyo Inside" comprenant avion A/R, hébergement, transports locaux et diverses visites culinaires et culturelles.

En tant qu'organisme de tourisme agréé et spécialisé en photographie, VPP peut offrir tant des prestations de qualité que toutes les assurances indispensables pour les stages et les séjours. Afin d'assurer un meilleur suivi individuel des participants, les groupes sont limités à 8 participants en France et 10 à l’étranger.

Les tarifs que propose VPP sont tout inclus :

  • En France : hébergement, transports locaux, pension complète.
  • À l’étranger : hébergement, petit-déjeuner, transport aérien et transports locaux, diverses visites, temples, musées, spectacle. Certaines destinations incluent une demi-pension ou une pension complète. Les repas de midi et du soir (sauf exception) sont à la charge des participants, afin de ne pas subir de contraintes d’horaire et de lieu lors des sessions photo.

Les stages et les voyages sont ouverts à tous niveaux de pratique photographique, afin de privilégier l’échange et le partage entre les participants.

VPP fait partie intégrante du collectif artistique de BLICK qui existe depuis 1994. Ce collectif est constitué de professionnels des arts. Ces professionnels sont sélectionnés pour leur savoir et leur capacité à transmettre. Blick propose une transmission de savoirs artistiques, souple et adaptée aux possibilités de chacun en utilisant les techniques de la photographie et celles de l'écriture, au travers de stages et voyages photographiques et d'ateliers d'écriture et voyages d'écriture.
En quelques heures, en un week-end, durant un long séjour, en France ou à l'étranger, découvrez des lieux culturellement et photographiquement passionnants.
Profitez des compétences de vos accompagnateurs photographes et écrivains pour revenir riche de votre séjour.

Profitez des tarifs spéciaux Compétence Photo

Voyage Passion Photo propose à tous les lecteurs de Compétence Photo des conditions tarifaires spécifiques :

-5 € sur un stage photo de 4h30, soit 64 € au lieu de 69 €

-20 € sur un week-end photographique, soit 375 € au lieu de 395 €
+ frais d'inscription annuels OFFERTS (valeur : 12 € individuel ou 20 € famille)

-89 € sur un voyage au Japon, soit 2666 € au lieu de 2755 €
+ frais d'inscription annuels OFFERTS (valeur : 12 € individuel ou 20 € famille)

Pour bénéficier de ces tarifs, remplissez le formulaire de préinscription disponible sur le site de Voyage Passion Photo puis, dans le formulaire d'inscription définitive, saisissez le code promo CPHOTO dans le champ prévu à cet effet.

Le site de Voyage Passion Photo


VOS COMMENTAIRES

1.Posté par Matthieu ERNOUT le 17/09/2009 17:31

J'ai eu l'occasion de faire sur Paris les stages "Architecture" et "La Nuit".

Je me classe dans les débutants et peux vous dire que cela m'a permis d'améliorer la technique et de se "forger" un regard de manière rapide. Ces sorties sont accompagnées d'un prof (Fred) passionné et qui transmet son savoir un d'un petit groupe de tout niveaux à l'ambiance très agréable.


Bref je le conseille vraiment à ton le monde, car dans ce genre de domaine et d'un point de vue qualité/prix il n'y a pour moi pas d'équivalent!

Il faudrait que je fasse le voyage maintenant et un petit week-end découverte dans le Sud ;-)


2.Posté par Camille le 14/01/2017 23:23

Voyage passion photo : une honte. Non professionnel avec Frederic Georgens. Aucun respect. Aucune communication. Il me claque la porte au nez en voyage au lieu d'assumer ses responsabilités.
Le voyage se déroule au hasard. Je n'ai pas reçu mes billets d'avion aller et retour malgré mes nombreuses demandes avant de partir. On m'annonce à l'aéroport au moment de passer les contrôles que je ne rentrerai pas comme prévu en France.

Voici mon récit, les détails d'un voyage au Vietnam gâché, bâclé: Fin Novembre 2016.

Veuillez excuser le long résumé mais il me semblait nécessaire d'établir la vérité sur ce voyage. En tant que passionnée de photographie depuis des années, j'ai voulu réaliser ce voyage photo dans le but d'être accompagnée sérieusement pour découvrir des endroits uniques, pour réaliser de beaux clichés non touristiques. Et également pour partager avec des photographes passionnés. La promesse me semblait sympathique. Pour 4000€ dépensé, on s'attends forcement à ce qu'elle le soit, voir plus.

Sur le carnet de voyage envoyé par mail, le retour sur Paris est prévu un 4Dec mais on m'envoie plus tard un mail pour me dire que ce sera le 5Dec. J'achète donc mes billets de train en conséquence et laisse le soin à Frederic Georgens de réserver mes billets d'avion car Voyage Passion Photo est aussi une agence et j'avais décidé de passer par lui pour plus de facilité.

2 jours avant le départ, toujours aucunes nouvelles de mes billets d'avion malgré mes nombreuses demandes au fil des mois...

Je réussi à avoir Frederic Goergens au téléphone et il m'annonce qu'il y à un gros problème avec Vietnam Airlines. Impossible d'avoir les billets.

J'aurais aimé avoir des réponses à mes mails bien avant la veille du départ. Sachant qu'au téléphone, il m'annonce qu'il le savait depuis longtemps et qu'il essayait de régler le problème (sans me répondre bien évidemment).

Durant le coup de fil, il me dit donc qu'il ne peut pas m'envoyer les billets car il ne les à pas, même pour lui et son autre photographe accompagnateur pour qui il a fait la commande.

A la fin du coup de fil, il me dit qu'il "s'occupe" de tout et qu'il gère les billets.

Je demande quand même au téléphone si il n'y à pas une erreur sur la date de retour car sur le carnet de voyage il y à bien marqué que le retour est pour le 4Dec. Il me confirme que c'est une erreur sur le carnet de voyage et que la date du retour est bien le 5 Dec donc pas besoin de modifier mon train.

Je pars donc sur Paris sans billets. Sans rien de concret. Arrivée à l'aéroport de Paris, froide accueil. Personne ne me parle. On fait la queue pour donner les billets.

A mon tour de passer, mais je n'ai rien entre les mains, donc c'est la que Frederic georgens arrive pour marmonner avec l'hôtesse sans m'avertir de ce qu'il se passe.

Je trouve ça étrange qu'il ne parle pas normalement devant moi et je lui demande donc ce qu'il se passe et il reste très évasif sans aborder le sujet concrètement.

Je commence à me poser des questions et je n'aime pas toutes ces messes basses. A la fin, on me donne un billet pour l'aller et je me dis que ça doit être bon même si je n'ai toujours pas de billet de retour.

Arrivé à l'embarquement, accrochez-vous bien, mes inquiétudes étaient fondées puisque Frederic Georgens m'annonce impunément que le retour se fera le 4 Dec avec tout le groupe mais que moi, je devrais partir le 5Dec et rester 24h seule à Hanoï à cause du bug vietnam Airlines.

Frederic Georgens s'est bien abstenue de me dire la vérité jusqu'à la fin. A quoi à donc servit mon appel téléphonique la veille du départ? J'étais en train de me faire arnaquer.

Un autre client se retrouve dans le même cas que moi, mais lui était au courant que le retour s'effectuait le 4 Décembre. Frederic georgens était bien au courant de ces problèmes mais s'est bien gardé de me tenir au courant avant de partir.

Je n'ai pas du tout apprécié ces mensonges à la veille de mon départ et sur le moment du départ.

J'aurai aimé partir en connaissance de cause sans rester bloquée. Il à attendu la dernière minute à l'embarquement pour me dire que je n'avais pas le choix.

C'est une honte. Il n'a même pas présenté d'excuses et à tenue à rejeté la faute sur Vietnam Airlines au lieu d'assumer ses responsabilités et ses mensonges de dernière minute.

Je pose alors des questions aux autres photographes du groupe pour le départ et ils me disent tous qu'ils ont toujours été au courant que le départ s'effectuait le 4 Dec.

Le voyage commence bien... J'ai bien évidemment de suite fait part de mon mécontentement et qu'il devrait trouver une solution pour que je rentre avec le groupe comme prévu dans le contrat.

Il me dit qu'il n'y à "pas de soucis" à se faire et qu'il échangerait sa place avec la mienne en appelant Vietnam Airlines sans savoir si cela peut marcher.

Je n'ai encore rien de concret entre les mains et juste sa parole dont je sais à présent qu'elle ne vaut plus grand chose. On voit ce que ca donne les "Il n'y à pas de soucis".

Je dois donc en plus changer mon billet de train pour le retour et faire des frais supplémentaires inutilement. Je dois aussi me réorganiser pour que quelqu'un vienne me chercher à la gare le 4 au lieu du 5 (si j'arrive à avoir mon billet d'avion pour le 4, car rien n'est sûre). Je ne sais donc pas quand je rentrerai. Je pars patraque et de mauvaise humeur.

4 jours avant la fin du voyage: TOUJOURS aucunes nouvelles de mon billet d'avion pour le retour. Aucun moyen de savoir à quelle date je vais revenir en France. Toujours aucun moyen de m'organiser sans stresser alors que j'ai passé mon voyage à demander à Frederic georgens mon billet d'avion.

Durant le voyage, il ne s'est pas privé pour me faire sentir que je l'ennuyais avec mon billet et il me fit de nombreuses réflexions désobligeantes non digne d'un professionnel.

Le voyage ne se déroule pas mieux pour les autres clients. Nombreux sont à le critiquer pour son manque de respect. Il nous parle mal. Fait ce qu'il veut quand il veut sans se soucier du groupe. Il critique ses anciens clients qui lui amène de quoi vivre. Je reste un peu sans voix et atterré par ce comportement.

Rien n'est organisé pour un voyage à 4000€. Il choisi la plupart des restaurants au hasard et ne nous demande pas ce que l'on veut manger. Il commande pour nous et la plupart est déçu. Bonjour l'hygiène des restaurants. Quand on ne mange pas, on se prends des réflexions. Comme si on étaient des enfants. Quand on ose demander ce qu'il y a à la carte pour choisir, il nous prends de haut et nous dit qu'il à déjà commandé sous prétexte que l'on ne comprend pas le Vietnamien. Dans ce cas la, ne faite pas de voyage organisé Monsieur Frédéric Goergens.

Je pensais que pendant le voyage nous aurions la possibilité de manger ce que l'on voulait sans passer pour un rabat joie.

La plupart du temps, je ne mangeais que 2 cuillères de riz et 2 nems. Il ne se souciait guère de ce que l'on mangeait au final. Surtout qu'il y avait des régimes sans sel, végétarien et végétalien. Un minium d'organisation était donc nécessaire avant de partir.

Il nous prône ses histoires de repérage dans le pays mais il est incapable de choisir une bonne adresse où tout le monde mange à sa faim et ne tombe pas malade.

Au repas je ne bois pas d'alcool, et au lieu de me respecter, il n'a pas eu de meilleure idée que de me harceler tout les jours pour prendre un verre en me faisant des réflexions (n'ayons pas peur des mots) bourinnes.

Le programme noté sur le carnet de voyage n'a pas été respecté. Il changeait d'avis toutes les 5 minutes. Nous n'avions aucunes certitudes. Impossible de correctement s'organiser. Nous avons visité des lieux touristiques où il était impossible de faire des photos. Il nous disait qu'il n'était pas au courant qu'il y avait autant de touristes. A quoi sert donc son repérage??? Ou passe tout notre argent pour ce voyage photo? Je pensais découvrir des lieux uniques.

La façon de photographier les gens du pays était gênante. Cela faisait bête de foire et niveau photographie on en retire rien. Il y avait souvent des moulons agglutinés autour d'une pauvre personne. Frederic Georgens lui même ne nous laissait pas la place pour prendre une jolie photo. J'avais une gêne au début à aller vers les gens de but en blanc sans leur dire bonjour ou merci pour leur faire une photo sans leur avis. Pour moi, ça n'est pas ça la photographie.

Il traçait sa route sans donner de réels conseils qu'on ne connaissait déjà en tant que photographe passionnée. Il nous prends un peu pour des novices ne sachant pas régler un reflex professionnel en manuel. La base. En partant j'avais déjà ma pâte et je n'ai rien appris de plus. J'ai simplement réalisé des clichés uniques que j'aurais pu faire en organisant mon voyage moi même.

Il ne fait pas attention à nous et le premier jour à Hanoï, traverse au milieu du trafic sans nous attendre alors que nous sommes perdus et avons peurs de nous faire écraser avec cette circulation très agitée. Je me souviens même avoir fait des photos sur une voie rapide très encombrées au milieu de deux scooters garés. Un gros camion est arrivée et j'ai faillis me faire écraser. La place manquait pour reculer. Et il m'a dit sur un ton désagréable "fait attention". C'était plutôt à lui de veiller sur notre sécurité en ne nous emmenant pas dans un endroit dangereux pour des novices ne connaissant pas cette ville très animé. D'autant plus que l'endroit n'était pas intéressant du fait d'un trop gros traffic et façade très ensoleillée= photo cramée. Perte de temps.

Je me sentais plus à l'aise avec Philippe Hirsch comme la majorité du groupe car il avait les mots pour expliquer et nous accompagner en photo. Il à surtout pratiqué l'argentique et sait de quoi il parle. Il ne nous jugeait pas négativement. Frederic Georgens ne connait pas pédagogie, délicatesse et diplomatie.

J'ai 25 ans et c'était mon premier voyage hors de l'Europe. C'était un rêve de partir au Vietnam et cela est devenu un cauchemar. Il était important pour moi d'être bien encadrée. Chose que je n'ai pas eu.

Ma mère inquiète pour moi à donc joint Frederic Georgens au téléphone pour savoir ce qu'il se passait. Il n'est pas resté professionnel et le ton à monté. Dans la conversation au lieu de se soucier réellement de mon cas, il me jugeait négativement en disant que je stressais trop, que je ne finissais pas mes repas, et que si on le prenait comme ça il s'en foutrait.

Il nous à même pris la tête pour un malheureux coca que je n'ai pas osé boire. Un jour, j'ai voulu m'acheter un petit sac a dos photo à Hanoï et entrer dans une boutique. Frédéric Georgens à refusé que j'achète un sac ici à cause de la contre façon sans savoir ce que j'allais faire. Et puis d'ailleurs c'est mon choix. Je lui ai dis que je faisais ce que je voulais et il est parti vexé de la boutique comme un enfant.

Il se mêle de tout pour nous ennuyer mais quand il s'agit de choses importantes, il est incapable d'agir correctement et respectueusement. Ma mère lui à signalé que j'avais 25 ans, que ça n'était pas mon père et que je faisais ce que je voulais. Encore heureux que je sois libre de mes moyens.

Je pense que le fait que je sois plus jeune, lui à permis de se sentir supérieur car il n'aurait jamais osé se comporter comme ça avec le reste du groupe ayant pour fourchette d'âge 50-60 ans. Sans exagérer, chaque jour, je ne pouvais pas être tranquille sans que l'on me fasse des réflexions. A force, une partie du groupe s'est mis aussi à me "taquiner" sous prétexte apparement que la jeunesse n'est pas capable de se gérer seule.

A plusieurs reprises lors du voyage durant les repas, il décharge sa haine en me faisant des réflexions en rapport avec cet appel téléphonique avec ma mère. Sans raisons, il me balance des réflexions et des phrases prononcées par ma mère. Quand je ne bois pas d'alcool, il me me dit sur un ton désagréable "Ca va, t'es majeur et vaccinée" ou alors "t'as 25 ans tu fais ce que tu veux".

A un moment, à un repas, j'ai même du lui dire d'arrêter ses réflexions. Tout ce qu'il à trouvé de mieux à faire est de dire "Pffffff!" En buvant son verre d'alcool. J'avais beau l'ignorer et essayer de garder le sourire, son attitude puéril revenait au galop et gâchait littéralement ma soirée, mes repas.

Il avait d'ailleurs invité une inconnue à table pour une "opération séduction" qui a gêné tout le monde. Nombreux ne se sont pas gênés pour le critiquer à ce moment.

Je réussi vers la fin du séjour à avoir le numéro de Vietnam Airlines grâce à un client du voyage pour régler le soucis et savoir ce qu'il se passait concrètement. Car il ne me tenait absolument pas au courant du problème. Il était hors de question que je reste seule à Hanoï 24H pendant que lui prenait son avion laissant ses clients derrière lui.

J'envoie le numéro à ma mère car je ne peux pas appeler depuis le Vietnam. La compagnie lui annonce que le problème est réglé et qu'ils envoient mes billets à Frederic Georgens dans la soirée. Je suis enfin soulagée et je tiens donc au courant Frederic Georgens le lendemain que le soucis des billets est réglé car ma mère à appeler pour demander. Comment cela se faisait-il qu'avec un coup de fil j'obtienne enfin mes billets? Lui qu'avait-il fait de son côté?

Je lui dis donc que j'attends qu'il m'envoie mes billets par mail. J'apprends 5 min après que le client dans le même cas que moi les à déjà reçu dans la nuit et que moi non.

Je me demande alors pourquoi je ne les ai pas reçu alors que j'insiste depuis le début pour les avoir. Arrivée dans un nouvel hôtel, comme il à son ordinateur et du wifi, je me dis que je vais bientôt les recevoir, mais rien. C'est peut être trop dur d'appuyer sur un bouton. Je commence à perdre patience.

Le jour même, je tombe malade à cause d'une intoxication (bonne adresse du midi) et comme Frederic Georgens à oublié son téléphone, je suis obligée de guetter un peu le couloir pour le tenir au courant. Je lui dis que je ne viendrais pas au restaurant le soir pour me reposer car je ne suis vraiment pas bien. Aucune réaction, il ne me demande même pas comment je vais, si j'ai des médicaments, si j'ai besoin de manger quelque chose le soir. Il dit qu'il est fatigué alors je n'ai aucunes réponses. Super.

Je reste donc toute la nuit malade, à vomir. Personne ne vient me voir. J'aurai pu tomber dans les pommes; peu importe apparemment. Entre temps, toujours pas mon billet d'avion alors ma mère envoie un mail à voyage passion photo pour qu'on puisse me l'envoyer puisque lui ne le fait toujours pas. J'ai tout de même besoin de gérer mon train du retour.

Claudette travaillant pour l'entreprise nous dit qu'elle n'arrive pas non plus à joindre Frederic mais qu'elle va essayer de m'envoyer les billets. Le lendemain, je ne tiens plus sur mes jambes, rien dans le ventre, je suis épuisée, lassée, et toujours aucun moyen de joindre Frederic Georgens pour dire que je ne pourrais pas faire la journée photo. Je ne tiens plus debout. Les nerfs lâchent. Toujours aucun billet. Claudette n'a rien envoyé non plus. Je commence par me dire que je n'aurais jamais mon billet de retour.

Pour situer, nous sommes à Cat Ba et logeons dans un hôtel juste en face de l'embarquement pour les bateaux.
Nous devons changer d'hôtel dans la journée pour aller dormir dans des bungalow sur l'ile. Comme je ne me sens pas bien du tout, si nous embarquons au même endroit qu'a l'arrivée en face de l'hôtel, je peux me reposer et rester une nuit en plus.

Je vais donc toquer à la chambre de Frédéric georgens pour lui demander si je peux rester à l'hôtel et les rejoindre le lendemain à l'embarquement en face de l'hôtel.

Il m'ouvre la porte et me demande vaguement comment je vais sans se soucier vraiment de ma santé quand je lui réponds que ça ne va pas. Il passe à autre chose et m'agresse de but en blanc en me disant que j'aurais pu lui demander les billets au lieu de demander à Claudette. Son ton agressif de bon matin me révulse.

Je lui dis déjà que je ne viens pas pour ça mais pour lui dire que je suis très malade (s'il en à quelque chose à faire). Il me dit qu'il faut que je signal quand je suis malade alors que je lui avais dit en personne le soir précédant. Il me prends vraiment pour une idiote, ce n'est pas possible autrement ?

Je laisse couler, à quoi ca sert de rabâcher et je demande donc si on embarque au meme endroit le lendemain et il me dit que non et enchaîne directement sur un autre sujet. Il n'en à rien à faire et commence littéralement à s'énerver comme un malotru.

Je lui dis alors que ça fait 40 fois que je lui demande mon billet d'avion et qu'il le sait très bien. Au bout d'un moment: il ne faut pas abuser. On a été obligé de contacter Claudette pour ENFIN avoir mon billet. Comme il est incompétent et injoignable, on se débrouille comme on peut.

Je lui dis que maintenant ça suffit et qu'il doit m'envoyer le billet. Il a un ordinateur, du wifi, et je lui demande pourquoi il ne me l'envoi pas alors qu'il l'a envoyé à un autre client hier! Cela devient incompréhensible!

Il me dit purement qu'il n'a pas envie de me l'envoyer et qu'il préfère me l'imprimer avant de partir. Alors il fait ce qu'il veut et peu importe ce que moi je demande depuis le début apparement. Je n'ai plus du tout confiance et je lui dis que ce que je veux: c'est enfin recevoir mon billet d'avion par mail pour m'organiser. Et que c'est normal que je le reçoive. Je veux du concret et ne plus me faire avoir.

Il commence à renverser la vapeur en me disant que je peux LE remercier comme si tout ceci était de ma faute! Il me dit aussi que je peux remercier une cliente qui à échangé sa place contre la mienne pour que je puisse partir.

Souvenez-vous au début qu'il se proposait de donner SA place. Encore des paroles en l'air. Il se sert d'une cliente bien trop gentille pour lui sauver la mise. Tout ceci devient ridicule. Pathétique. Il aurait du se sacrifier pour ses clients et non sacrifier une cliente bien trop serviable.

Alors à votre avis, de quoi dois-je le remercier? De son manque de respect? De son manque de professionnalisme? De son incompétence? C'est une honte! Je craque littéralement et je lui dis que je n'en peux plus, que je suis malade et que personne n'est venu m'aider, que j'attends mon billet depuis le début. Devinez ce qu'il fait?

IL ME CLAQUE LA PORTE AU NEZ.

Alors Bravo Frederic Georgens, merci pour ce fabuleux voyage! Très professionnel toutes ces Insultes, ce manque d'honnêteté, le manque de billets et cette intoxication alimentaire: un voyage de rêve! Je suis écœurée de donner toutes mes économies (presque 4000€) pour me faire arnaquer.

De là, j'hallucine, je commence vraiment à saturer et je retourne dans ma chambre. Imaginez mon état... Résultat, je suis obligée de descendre à la réception à moitié KO avec mes grosses valises à porter puisque je suis obligée de changer d'hôtel.

Au final, je demande quand même au guide qui s'appelle Hop, et il me dit que nous embarquons au même endroit en face de l'hôtel le lendemain. Encore une mauvaise info venant de Frederic Goergens. Je prends alors la décision de rester à l'hôtel pour me requinquer car je n'en peux plus. Tant pis, je n'irais pas dormir dans les bungalows.

A la reception, Frederic georgens joue la comédie devant tout le monde et devient mielleux en me demandant si tout va bien alors qu'il me claquait la porte au nez 2 minutes plus tôt sans me dire qu'on embarquait au même endroit pour m'éviter de me fatiguer pour rien!

Heureusement que le groupe est sympathique. Ils m'ont tous donnés des medicaments et moi je me suis payée 1 nuit en plus à l'hôtel.

D'après d'autres avis du groupe, les voyages se sont bien passés avec d'autres photographes étant au petits soins pour leur clients. (Tel que Jeff pour infos). Pour ce qui est du cas de Frédéric Georgens, je vous souhaite bien du courage et ses voyages sont à proscrire. Je ne suis pas la seule à le dire: il à perdu des clients avec ce voyage.

C'est une véritable honte. Le seul point positif à été la sympathie des quelques personnes du groupe, le professionnalisme du guide Hop et du photographe Philippe Hirsch. Heureusement que Hop était là pour faire tout le boulot. Nous guider, parler Vietnamien. C'est lui qui à tout réalisé au final. Il a fait comme il a pu et sa gentillesse m'a touché. Il est très souvent venu me demander comment j'allais vers la fin.

Résultat des courses, à force d'épuisement pour avoir mon billet, je ne suis sure de rentrer chez moi que 3 jours avant le retour en France. Mon histoire est terminée et il me semblait important de signaler toutes ces injustices. Qu'auriez-vous fait à ma place?

Mon voyage à été gâché par le stresse et la méchanceté de Frederic Georgens.

Sur ce : chúc sức khoẻ Monsieur Frederic Georgens !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


COMPETENCE PHOTO


• LE MAGAZINE •
Abonnez-vous
Commandez des anciens numéros
Téléchargez l'index numérique
Inscrivez-vous à la newsletter
Contactez-nous


• Sur le web •
Facebook • Compétence Photo
Facebook • Le Révélateur
Facebook • Les Irréelles
Google+
Twitter
Pinterest
Flickr
YouTube
Dailymotion


• Autres publications •
Compétence Mac
Compétence Micro
Rhinos Mac
• COMMUNAUTES AMIES •
VirusPhoto | PlanètePowershot | Pixelistes | Nikon Passion | MonOlympus | Forum Panasonic Lumix | Polaroid Passion | PentaxOne | Pentax KparK | Alpha DxD | Parlons-Photo | CritiquePhoto | ReflexPhoto |

Rejoignez-nous sur le groupe Flickr
CPhoto - Amateurs d'images
Rejoignez-nous sur Dailymotion

• Autres liens •
Focus-Numérique | Photo-Scope | Photovore |
• RUBRIQUES DU SITE •
Tout savoir sur le magazine
Les appels à projet de CPhoto
En images
La Galerie
Le Révélateur
La Correspondance Visuelle
Agenda
Annuaire
Espace vidéos


• Liens internes •
Syndication de contenu, flux RSS
Contactez-nous
• TOUS LES NUMEROS •
Numéro 1 : Les bases de la photo
Numéro 2 : La gestion des couleurs
Numéro 3 : Le noir et blanc
Numéro 4 : La macrophotographie
Numéro 5 : Mariage et de concert
Numéro 6 : Le portrait
Numéro 7 : La photo de nuit
Numéro 8 : La photo au flash
Numéro 9 : La photo de montagne
Numéro 10 : La photo urbaine
Numéro 11 : La mer
Numéro 12 : Femmes
Numéro 13 : Studio photo
Numéro 14 : Paysages d'hiver
Numéro 15 : Le nu féminin
Numéro 16 : Le sport
Numéro 17 : Photo de mariage
Numéro 18 : Noir et blanc (pdv)
Numéro 19 : Photos d'enfants
Numéro 20 : Photo de voyage
Numéro 21 : Noir et blanc (retouche)
Numéro 22 : Portrait au flash
Numéro 23 : Photos originales
Numéro 24 : Lumière naturelle
Numéro 25 : Optimiser la netteté
Numéro 26 : Studio & HDR
Numéro 27 : La gestion des couleurs
Numéro 28 : Bien calibrer son écran
Numéro 29 : Spécial Calques
Numéro 30 : La photo urbaine
Numéro 31 : Sublimez les paysages
Numéro 32 : L'art du portrait
Numéro 33 : Maîtriser le flash
Numéro 34 : Catalogage, strobist
Numéro 35 : Portrait, Flash
Numéro 36 : Spécial Studio
Numéro 37 : Photo de nuit • GIMP
Numéro 38 : Maîtrisez l'exposition
Numéro 39 : Maîtrisez la lumière
Numéro 40 : Le noir et blanc
Numéro 41 : Photo animalière
Numéro 42 : Le portrait
Numéro 43 : Le mouvement
Numéro 44 : La composition
Numéro 45 : Photographier l'eau
Numéro 46 : Jouez avec la lumière
Numéro 47 : Lightroom
Numéro 48 : Automne / Photoshop
Numéro 49 : HDR / Studio
Numéro 50 : Gestion de la couleur
Numéro 51 : Netteté et flou
Numéro 52 : Lightroom • Avenir
Numéro 53 : Le format Raw
Numéro 54 : Photo de paysage
Numéro 55 : Noir et blanc
Numéro 56 : Retouche portrait
• FLUX RSS •
Flux général
L'actu du magazine
Le Révélateur... d'images
Le Révélateur... de séries
Les rendez-vous
Beaux livres
Agenda
+ de flux RSS

• Agenda •
Inscrire une exposition
Inscrire un festival
Soumettre un concours


• Contactez-nous •
Commande de numéros
Abonnement
La rédaction
Droit / Retouche photo




Compétence Photo est un magazine photo bimestriel 100% pratique destiné à tous les photographes amateurs, quel que soit leur niveau, du débutant à l'utilisateur avancé. Chaque numéro aborde une thématique en profondeur avec de nombreux exemples illustrés, propose des tutoriels, des fiches pratiques et même une rubrique Bricolage. Pour mieux appréhender la retouche logicielle et répondre aux besoins de tous les utilisateurs, Compétence Photo tire profit de la plupart des logiciels du marché : Photoshop, Paint Shop Pro, Gimp, Picasa, Photoshop Elements, Lightroom... De même, la rédaction s'efforce de prendre en compte les spécificités de chaque marque (Canon, Nikon, Sony, Pentax, Panasonic, Olympus, Leica, Polaroid, Kodak, Samsung).
Le magazine est distribué en France, Belgique, Suisse, Canada, Réunion et Maroc. Disponible en kiosque, en librairie ou sur abonnement. Une version mobile compatible iPhone est également disponible, accessible directement à cette adresse : http://m.competencephoto.com

Tous droits réservés .© 2008-2016 KnowWare SARL