Abonnement | Anciens numéros | Index | Mobile | Contact  
English version  Facebook  Twitter  Google+  Flickr  Flux RSS

Série

Ces étrangers... que nous sommes • Romann Ramshorn (série)


par La rédaction, le Mardi 6 Mars 2012


LE RÉVÉLATEUR #17. Photographe-invité de l'Acte II de L'Exposition Originale, Romann Ramshorn nous avait déjà fait partager une série d'images, intitulée Istanbul Hüzün. Cette fois, c'est la série "Ces étrangers... que nous sommes" qui nous a littéralement bousculés. Si celle-ci interroge sur la place de chacun par rapport à l'autre et par rapport à son environnement de vie, elle interpelle plus encore par l'étonnante unité que forment ces photographies réalisées aux quatre coins du monde sur une période de plusieurs années.


© Romann Ramshorn - Tous droits réservés
© Romann Ramshorn - Tous droits réservés
La première fois que j'ai rencontré Romann Ramshorn, celui-ci m'a parlé de photographie post-humaniste. Ou comment, en cette période de crise économique, sociale et morale, replacer l'humain au centre de nos préoccupations quotidiennes, qu'il s'agisse de la rencontre avec l'Autre comme de la reconquête de soi.
En découvrant la série Ces étrangers... que nous sommes , j'ai repensé à cette discussion. Cette série ressemble à une quête, apportant les réponses indispensables pour la poursuivre, sans pour autant répondre à toutes les questions. Plusieurs années et de nombreux voyages ont été nécessaires pour réaliser ces images, des mois de réflexion pour les assembler, telles des pièces d'un puzzle dont le modèle a été égaré. Cette série était-elle préméditée ? Romann a -t-il nourri inconsciemment une quête qui a mené à celle-ci ? Il me confie : "Trois séries ont disparu pour créer "Ces étrangers... que nous sommes" : une sur New York, une sur la photo de rue, et une autre sur des compositions décalées. Lors de la fusion, la sélection s'est opérée d'elle-même, car dans les trois, la notion de perdition, d'étrangeté, revenait sans cesse. Cela ne fonctionnait pas avec toutes, mais en en éliminant un peu plus de la moitié, j'avais ma nouvelle série ! Donc oui une sorte de quête inconsciente rôdait depuis plusieurs années, mais l'idée fédératrice ne s'est révélée que plus tard."

D'Istanbul à Montalivet-les-Bains, de New York à Singapour, d'un recoin de Paris aux ruelles hautes perchées de Fanjeaux, de Roumanie en Serbie, de Porto à Trieste, je me laisse surprendre par l'étrangeté d'images que tout semble opposer et qui pourtant, pas à pas, se répondent silencieusement. "Pour moi, elles traduisent un même sentiment, explique Romann. "Celui d'une certaine difficulté à s'approprier le milieu dans lequel nous vivons. Perdus, masqués, cachés, dépassés, fatigués, tendus, réduits à des ombres, à des silhouettes, mes "personnages" ont tous un peu de mal à se situer, voire à exister par et pour eux-même. Pour eux, le monde est devenu trop complexe pour s'y épanouir tout à fait, où qu'ils soient. Même les trois personnes sur le toit terrasse de la mosquée de Mardin, en costume, semblent trop aspirés par leurs préoccupations pour être sensibles au paysage derrière eux, ou à la symbolique spirituelle du monument sur lequel ils marchent. C'est cette fragilité là que j'ai voulu retranscrire, des Hommes pris dans les exigences d'une structure formelle plus ou moins rigide qui, elle, renvoie, en résumé, à la pression normative et régulatrice ambiante."

En intitulant sa série Ces étrangers... que nous sommes, on pourrait croire que Romann tente d'inverser les rôles. Mais il n'en est rien. "Je ne crois pas avoir inversé les rôles ! Lorsque je suis à Istanbul, et que je photographie un Turc, c'est bien moi l'étranger, pas lui ! Mais il ne s'agit pas juste de dire que nous sommes tous l'étranger de quelqu'un. Je pense surtout que nous sommes devenus étrangers à nous-mêmes, à notre propre environnement. La standardisation des modes de vie, la communication de masse, la rapidité foudroyante avec laquelle le monde a évolué en un peu plus d'un demi-siècle, tout cela n'a pas eu que des effets positifs ! La question de l'identité, qu'elle soit intime ou culturelle, a été profondément bouleversée. Le divertissement et la consommation, omniprésents, cherchent à tenir lieu de repères et de valeurs, et les conséquences de ce constat sont nombreuses. Tout cela devrait engager différents niveaux de remise en question, et à mon sens le premier serait d'accorder de l'attention et du temps à soi-même et à ses proches !"

Dépasser ce stade de l'étranger serait-il alors un objectif en soi ? Romann ne l'imagine pas. "En ce qui me concerne, lorsque je voyage, je ne cherche absolument pas à dépasser mon statut d'étranger. Au contraire, cet état fait partie de ma source d'inspiration. Je ne veux pas devenir autre, je recherche juste une expérience pleine et entière de l'autre, et pour cela je dois tenter de rester moi-même. Et c'est là toute la difficulté ! Moi aussi je suis pris dans le tourbillon, je me perds, je m'égare... Alors le vrai défi serait de partir à sa propre reconquête, et de remettre l'humain et la nature dans nos vies de tous les jours ! Dès que j'ai la solution, promis, je te passe immédiatement un coup de fil !"

Propos recueillis par Gérald Vidamment


>> Romann Ramshorn est le photographe-invité de l'Acte II de L'Exposition Originale
>> Découvrir la série Istanbul Hüzün, présentée dans Le Révélateur

© Romann Ramshorn - Tous droits réservés
© Romann Ramshorn - Tous droits réservés

© Romann Ramshorn - Tous droits réservés
© Romann Ramshorn - Tous droits réservés

© Romann Ramshorn - Tous droits réservés
© Romann Ramshorn - Tous droits réservés

© Romann Ramshorn - Tous droits réservés
© Romann Ramshorn - Tous droits réservés

© Romann Ramshorn - Tous droits réservés
© Romann Ramshorn - Tous droits réservés

© Romann Ramshorn - Tous droits réservés
© Romann Ramshorn - Tous droits réservés

© Romann Ramshorn - Tous droits réservés
© Romann Ramshorn - Tous droits réservés

© Romann Ramshorn - Tous droits réservés
© Romann Ramshorn - Tous droits réservés

© Romann Ramshorn - Tous droits réservés
© Romann Ramshorn - Tous droits réservés

© Romann Ramshorn - Tous droits réservés
© Romann Ramshorn - Tous droits réservés

© Romann Ramshorn - Tous droits réservés
© Romann Ramshorn - Tous droits réservés

© Romann Ramshorn - Tous droits réservés
© Romann Ramshorn - Tous droits réservés

© Romann Ramshorn - Tous droits réservés
© Romann Ramshorn - Tous droits réservés

© Romann Ramshorn - Tous droits réservés
© Romann Ramshorn - Tous droits réservés


VOS COMMENTAIRES

1.Posté par Alison McCauley le 06/03/2012 11:25

Ces images sont sublimes et les idées et pensées qui les soutiennent me touchent et me font réfléchir. (Désolé pour le français atroce!)

2.Posté par Gérald (la rédac) le 06/03/2012 11:28

Il est parfait ton français, Alison.

3.Posté par FredLM le 06/03/2012 12:12

Tiens une découverte. Tu parles français Alison !

4.Posté par Alison McCauley le 06/03/2012 13:25

Bonjour Fred - je fait de mon mieux! J'habite à Genève.
Merci Gérald (même si ce n'est pas vrai!) :-)

5.Posté par Thomas P le 06/03/2012 22:06

Bien sûr j'avais déjà croisé ces belles photos pleines de sens :
mais aujourd'hui il ne me reste qu'une pensée en tête , et qui porte le même nom qu'un album de musique :
"Beautiful Imperfection"

Chapeau ( il va falloir envoyer du lourd pour l'acte 2 )

6.Posté par Aplogan le 07/03/2012 10:18

De toute beauté
Vous êtes un génie
:)

7.Posté par Jérémy Boyer le 19/08/2012 11:30

Cette série me touche particulièrement... Le grain, l'ambiance, la distance toujours parfaite avec laquelle ses clichés ont été réalisés... C'est poétique, cela nous transporte dans un autre temps.

8.Posté par Romann le 28/08/2012 17:55

Eh bien un grand et chaleureux merci à tous ! Vous êtes des anges !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


COMPETENCE PHOTO


• LE MAGAZINE •
Abonnez-vous
Commandez des anciens numéros
Téléchargez l'index numérique
Inscrivez-vous à la newsletter
Contactez-nous


• Sur le web •
Facebook • Compétence Photo
Facebook • Le Révélateur
Facebook • Les Irréelles
Google+
Twitter
Pinterest
Flickr
YouTube
Dailymotion


• Autres publications •
Compétence Mac
Compétence Micro
Rhinos Mac
• COMMUNAUTES AMIES •
VirusPhoto | PlanètePowershot | Pixelistes | Nikon Passion | MonOlympus | Forum Panasonic Lumix | Polaroid Passion | PentaxOne | Pentax KparK | Alpha DxD | Parlons-Photo | CritiquePhoto | ReflexPhoto |

Rejoignez-nous sur le groupe Flickr
CPhoto - Amateurs d'images
Rejoignez-nous sur Dailymotion

• Autres liens •
Focus-Numérique | Photo-Scope | Photovore |
• RUBRIQUES DU SITE •
Tout savoir sur le magazine
Les appels à projet de CPhoto
En images
La Galerie
Le Révélateur
La Correspondance Visuelle
Agenda
Annuaire
Espace vidéos


• Liens internes •
Syndication de contenu, flux RSS
Contactez-nous
• TOUS LES NUMEROS •
Numéro 1 : Les bases de la photo
Numéro 2 : La gestion des couleurs
Numéro 3 : Le noir et blanc
Numéro 4 : La macrophotographie
Numéro 5 : Mariage et de concert
Numéro 6 : Le portrait
Numéro 7 : La photo de nuit
Numéro 8 : La photo au flash
Numéro 9 : La photo de montagne
Numéro 10 : La photo urbaine
Numéro 11 : La mer
Numéro 12 : Femmes
Numéro 13 : Studio photo
Numéro 14 : Paysages d'hiver
Numéro 15 : Le nu féminin
Numéro 16 : Le sport
Numéro 17 : Photo de mariage
Numéro 18 : Noir et blanc (pdv)
Numéro 19 : Photos d'enfants
Numéro 20 : Photo de voyage
Numéro 21 : Noir et blanc (retouche)
Numéro 22 : Portrait au flash
Numéro 23 : Photos originales
Numéro 24 : Lumière naturelle
Numéro 25 : Optimiser la netteté
Numéro 26 : Studio & HDR
Numéro 27 : La gestion des couleurs
Numéro 28 : Bien calibrer son écran
Numéro 29 : Spécial Calques
Numéro 30 : La photo urbaine
Numéro 31 : Sublimez les paysages
Numéro 32 : L'art du portrait
Numéro 33 : Maîtriser le flash
Numéro 34 : Catalogage, strobist
Numéro 35 : Portrait, Flash, Archivage
Numéro 36 : Spécial Studio
Numéro 37 : Photo de nuit • GIMP
Numéro 38 : Maîtrisez l'exposition
Numéro 39 : Maîtrisez la lumière
Numéro 40 : Le noir et blanc
Numéro 41 : Photo animalière
• FLUX RSS •
Flux général
L'actu du magazine
Le Révélateur... d'images
Le Révélateur... de séries
Les rendez-vous
Beaux livres
Agenda
+ de flux RSS

• Agenda •
Inscrire une exposition
Inscrire un festival
Soumettre un concours


• Contactez-nous •
Commande de numéros
Abonnement
La rédaction
Droit / Retouche photo




Compétence Photo est un magazine photo bimestriel 100% pratique destiné à tous les photographes amateurs, quel que soit leur niveau, du débutant à l'utilisateur avancé. Chaque numéro aborde une thématique en profondeur avec de nombreux exemples illustrés, propose des tutoriels, des fiches pratiques et même une rubrique Bricolage. Pour mieux appréhender la retouche logicielle et répondre aux besoins de tous les utilisateurs, Compétence Photo tire profit de la plupart des logiciels du marché : Photoshop, Paint Shop Pro, Gimp, Picasa, Photoshop Elements, Lightroom... De même, la rédaction s'efforce de prendre en compte les spécificités de chaque marque (Canon, Nikon, Sony, Pentax, Panasonic, Olympus, Leica, Polaroid, Kodak, Samsung).
Le magazine est distribué en France, Belgique, Suisse, Canada, Réunion et Maroc. Disponible en kiosque, en librairie ou sur abonnement. Une version mobile compatible iPhone est également disponible, accessible directement à cette adresse : http://m.competencephoto.com

Tous droits réservés .© 2008-2014 KnowWare SARL