Abonnement | Anciens numéros | Index | Mobile | Contact  
English version  Facebook  Twitter  Google+  Flickr  Flux RSS

Série

La vie ordinaire d'un homme invisible • Malo (série)


par Gérald Vidamment, le Lundi 13 Août 2012


LE RÉVÉLATEUR #27. Avec légèreté mais tout en justesse, le photographe Malo nous invite à suivre la vie quotidienne d’un personnage incarnant davantage un type de personnalité qu’un héros de série télévisée. Contée non sans humour, cette série questionne sur le rapport à l’idée de notre destinée.


© Malo - Tous droits réservés
© Malo - Tous droits réservés
Oubliez le roman de H.G. Wells, car cette série du photographe Malo n’est pas un hommage au savant Griffin. Elle nous présente plus volontiers le quotidien d’un homme invisible parmi tant d’autres. « On connait tous des personnes cherchant à tout prix à ne pas faire de vagues, ne rien remettre en cause. À tellement souhaiter rentrer dans les clous que cela en est déprimant. J'ai imaginé une de ces personnes qui serait si évidente, si prévisible et effacée qu'elle en serait devenue invisible. Dès lors, il ne me restait plus qu'à raconter son histoire », confie Malo. Se déroulant dans une ancienne maison bourgeoise, cette histoire met en scène les membres d’une famille des années cinquante. Et au sein de ce foyer, l’épouse tiendrait un rôle plus déterminant qu’on ne pourrait le croire. Son air soumise et résignée la rendrait en effet presque plus invisible que son mari. « À chacun son interprétation », lance Malo. « Pourquoi a-t-elle accepté et accepte-t-elle encore de vivre avec un tel homme ? On peut imaginer plein de plus ou moins bonnes raisons pour lesquelles elle s'est retrouvée mariée à cet homme. C'est peut être un mariage arrangé ou par intérêt. Elle est peut être une sorte de madame Bovary, aveuglée par ses rêves de jeune fille qui a vu en cet homme ce qu'elle voulait voir et non ce qu'il était. L'histoire se déroulant dans les années cinquante on peut croire que le divorce n'est pas envisageable. »

© Malo - Tous droits réservés
© Malo - Tous droits réservés

© Malo - Tous droits réservés
© Malo - Tous droits réservés

© Malo - Tous droits réservés
© Malo - Tous droits réservés

© Malo - Tous droits réservés
© Malo - Tous droits réservés

© Malo - Tous droits réservés
© Malo - Tous droits réservés

© Malo - Tous droits réservés
© Malo - Tous droits réservés

© Malo - Tous droits réservés
© Malo - Tous droits réservés

© Malo - Tous droits réservés
© Malo - Tous droits réservés

© Malo - Tous droits réservés
© Malo - Tous droits réservés

© Malo - Tous droits réservés
© Malo - Tous droits réservés

© Malo - Tous droits réservés
© Malo - Tous droits réservés


VOS COMMENTAIRES
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

15.Posté par helene vallas le 26/03/2014 11:16

une symbolique de la représentation de l'homme qui fait flipper belle maitrise du sujet au demeurant

14.Posté par phuong le 11/06/2013 11:27

il y a quelque chose dans l'image 4 qui est contraire à la personnalité d'une personne effacée. l'attitude, le langage corporel du modèle dit un homme posé bien dans ses baskets.
image 5: il est nu? (je ne le vois nulle part, j'avoue n'avoir pas cherché, je crois que je n'ai pas à chercher, que le message d'une photo doit être évident... ou pas.)
image 7: pareil que l'image 4. une personne effacée qui ne porte pas la culotte dans don couple ne se tiendrait pas si près de sa femme, ensuite l'attitude corporelle dit un homme sûr de lui.
image 8: il ne se regarderait pas dans un miroir!!! par contre il serait bien en retrait, en train d'observer sa femme qui elle se regarde dans un miroir.
image 9 même chose que image 7.
image 10: bien sûr, le mec pas sûr de lui, censé marcher dans les clous à tel point qu'on en aurait la nausée, qui prend sa femme par derrière, debout, et devant un miroir en prime! j'y crois dur dur...
image 11 totalement incompatible avec image 10, mais complètement dans le personnage.
image 12 un homme effacé aurait dit au revoir à sa femme DANS la maison (que personne le voie, ne l'entende), d'un baiser sans âme ou d'un au revoir oral, elle aurait répondu de la même manière, et JAMAIS elle ne l'aurait regardé s'éloigner, ni même encouragé l'un de ses enfants à le faire.

le décor et les costumes sont super, je trouve dommage de tout gâcher - en plus je suis certaine que ça a demandé beaucoup de boulot - juste par un mauvais choix d'attitudes, de langage corporel. comme quoi la photo ce n'est pas qu'une histoire de moyens...

13.Posté par vincent Bourrelly le 06/05/2013 23:53

Un beau travail d'une précision remarquable ! Bravo pour cette performance

12.Posté par Tyma le 22/01/2013 01:14

Voici une série très intéressante avec des mises en scènes soignées.

11.Posté par elmer le 17/10/2012 13:50

Cette série est très soignée, décor, costumes, lumière....L'esprit et la sensibilité avec laquelle on la visionne permet d'avoir des commentaires très différents. Je n'ai pas la même perception que ce que l'auteur a voulu montrer. Cet homme invisible me laisse perplexe.

10.Posté par Baptiste LOPEZ le 20/09/2012 10:19

Bonjour,

je ne partage pas non plus l'avis de Paul Arno, je n'ai personnellement pas eu le sentiment de tomber sur la sempiternelle serie "entertainment", un peu block buster...les mises en scénes et les éclairages sont trés soignés, l'homme invisible est sur toutes les photos au moins accompagné de madame (quelle présence d'ailleurs!), ce qui donne une dimension presque sociale et donc un coté reportage.
le concept, (certes pas nouveau) de l'homme invisible remis au gout du jour et adapté de belle maniére. C'est peut être encore plus compliqué de revisiter un classique que de partir d'une idée nouvelle.
Bapt'

9.Posté par AnnaGarrigou le 20/08/2012 00:05

Je partage le sentiment de Paul Arno seulement pour la présence de cet homme invisible et je suis, bien sûr, pour le "concept" qui est l'essence même de toute créativité... ;-)

8.Posté par Baptiste Llobell le 19/08/2012 14:54

Bonsoir! Voici une excellente série. Pour ma part je ne rejoins pas du tout les avis de Arno Paul et Anna Garrigou (même si je peux comprendre). Le concept de l'homme invisible n'est certes pas nouveau mais les images retiennent toute notre attention, c'est cohérent, superbement réalisé et on sent que Malo a prit un plaisir immense à faire ses images. Moi j'y crois, j'ai adoré suivre cette aventure. Bravo et bonne continuation. Baptiste

7.Posté par Anna Garrigou le 16/08/2012 19:24

Je partage vraiment le sentiment de Paul Arno, d'autant que l'homme invisible est plutôt efféminé... On y croit donc très moyennement.
L'indifférence des autres personnes, particulièrement le regard absent de la femme, le décors suranné, l'absence de vie qu'il y a dans ces mises en scène laissent comme une étrangeté que l'on a envie de pénétrer... comme s'il fallait chercher des détails, des indices pour comprendre. L'homme invisible aurait pu être "nous" comme à la fin lorsqu'il s'en va. Des vêtements posés auraient pu suffirent, l'homme sans corps est de trop...!

6.Posté par John Clyde le 13/08/2012 20:31

bravo pour le ramoneur invisible !

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


COMPETENCE PHOTO


• LE MAGAZINE •
Abonnez-vous
Commandez des anciens numéros
Téléchargez l'index numérique
Inscrivez-vous à la newsletter
Contactez-nous


• Sur le web •
Facebook • Compétence Photo
Facebook • Le Révélateur
Facebook • Les Irréelles
Google+
Twitter
Pinterest
Flickr
YouTube
Dailymotion


• Autres publications •
Compétence Mac
Compétence Micro
Rhinos Mac
• COMMUNAUTES AMIES •
VirusPhoto | PlanètePowershot | Pixelistes | Nikon Passion | MonOlympus | Forum Panasonic Lumix | Polaroid Passion | PentaxOne | Pentax KparK | Alpha DxD | Parlons-Photo | CritiquePhoto | ReflexPhoto |

Rejoignez-nous sur le groupe Flickr
CPhoto - Amateurs d'images
Rejoignez-nous sur Dailymotion

• Autres liens •
Focus-Numérique | Photo-Scope | Photovore |
• RUBRIQUES DU SITE •
Tout savoir sur le magazine
Les appels à projet de CPhoto
En images
La Galerie
Le Révélateur
La Correspondance Visuelle
Agenda
Annuaire
Espace vidéos


• Liens internes •
Syndication de contenu, flux RSS
Contactez-nous
• TOUS LES NUMEROS •
Numéro 1 : Les bases de la photo
Numéro 2 : La gestion des couleurs
Numéro 3 : Le noir et blanc
Numéro 4 : La macrophotographie
Numéro 5 : Mariage et de concert
Numéro 6 : Le portrait
Numéro 7 : La photo de nuit
Numéro 8 : La photo au flash
Numéro 9 : La photo de montagne
Numéro 10 : La photo urbaine
Numéro 11 : La mer
Numéro 12 : Femmes
Numéro 13 : Studio photo
Numéro 14 : Paysages d'hiver
Numéro 15 : Le nu féminin
Numéro 16 : Le sport
Numéro 17 : Photo de mariage
Numéro 18 : Noir et blanc (pdv)
Numéro 19 : Photos d'enfants
Numéro 20 : Photo de voyage
Numéro 21 : Noir et blanc (retouche)
Numéro 22 : Portrait au flash
Numéro 23 : Photos originales
Numéro 24 : Lumière naturelle
Numéro 25 : Optimiser la netteté
Numéro 26 : Studio & HDR
Numéro 27 : La gestion des couleurs
Numéro 28 : Bien calibrer son écran
Numéro 29 : Spécial Calques
Numéro 30 : La photo urbaine
Numéro 31 : Sublimez les paysages
Numéro 32 : L'art du portrait
Numéro 33 : Maîtriser le flash
Numéro 34 : Catalogage, strobist
Numéro 35 : Portrait, Flash, Archivage
Numéro 36 : Spécial Studio
Numéro 37 : Photo de nuit • GIMP
Numéro 38 : Maîtrisez l'exposition
Numéro 39 : Maîtrisez la lumière
Numéro 40 : Le noir et blanc
Numéro 41 : Photo animalière
Numéro 42 : Le portrait
• FLUX RSS •
Flux général
L'actu du magazine
Le Révélateur... d'images
Le Révélateur... de séries
Les rendez-vous
Beaux livres
Agenda
+ de flux RSS

• Agenda •
Inscrire une exposition
Inscrire un festival
Soumettre un concours


• Contactez-nous •
Commande de numéros
Abonnement
La rédaction
Droit / Retouche photo




Compétence Photo est un magazine photo bimestriel 100% pratique destiné à tous les photographes amateurs, quel que soit leur niveau, du débutant à l'utilisateur avancé. Chaque numéro aborde une thématique en profondeur avec de nombreux exemples illustrés, propose des tutoriels, des fiches pratiques et même une rubrique Bricolage. Pour mieux appréhender la retouche logicielle et répondre aux besoins de tous les utilisateurs, Compétence Photo tire profit de la plupart des logiciels du marché : Photoshop, Paint Shop Pro, Gimp, Picasa, Photoshop Elements, Lightroom... De même, la rédaction s'efforce de prendre en compte les spécificités de chaque marque (Canon, Nikon, Sony, Pentax, Panasonic, Olympus, Leica, Polaroid, Kodak, Samsung).
Le magazine est distribué en France, Belgique, Suisse, Canada, Réunion et Maroc. Disponible en kiosque, en librairie ou sur abonnement. Une version mobile compatible iPhone est également disponible, accessible directement à cette adresse : http://m.competencephoto.com

Tous droits réservés .© 2008-2014 KnowWare SARL