COMPETENCE PHOTO - Le magazine photo 100% pratique
Compétence Phot

 
 
 



# S'abonner
# Anciens numéros
# Index numérique
# Version mobile
# Nous contacter  

@ Facebook  
@ Twitter  
@ Google+  
@ Flickr  
@ Flux RSS  

# Newsletter  
# Recherche sur le site  


Matériel

Faut-il adopter les systèmes de lumière continue à leds ? (1e partie)


par Denis Jeant, le Vendredi 29 Mars 2013



Comme éclairage artificiel d’appoint, en complément de votre appareil, vous utilisez généralement un voire plusieurs flashs cobra ou de studio. Avec l’arrivée de la vidéo sur les hydrides et reflex, la lumière continue s’est bien développée, le flash n’étant pas adapté pour filmer. Nous bornerons dans cet article notre propos à des solutions autonomes à leds adaptées aux reflex ou aux hydrides.

Lire également :
Notre sélection de systèmes d'éclairage à leds 1/2 (2e partie)
Notre sélection de systèmes d'éclairage à leds 2/2 (3e partie)
Shooting modèle en noir et blanc avec du matériel Rotolight © Stephen Perry
Shooting modèle en noir et blanc avec du matériel Rotolight © Stephen Perry

Les avantages des leds

Les diodes électroluminescentes (del) ou light-emitting diode en anglais (led) sont des composants de la taille d’une tête d’épingle capables d’émettre de la lumière. Les technologies OLED et AMOLED sont des dérivés utilisés par exemple dans le domaine des écrans plats d’ordinateurs ou de téléviseurs. Ces technologies sont en plein développement et constituent l’avenir dans le domaine de l’éclairage général. Contrairement à d’autres types d’éclairage à lumière continue, ils présentent en effet l’avantage d’une faible consommation en énergie. Celle-ci est inférieure aux lampes à incandescence et du même ordre de grandeur que les tubes fluorescents. D’autre part, le rendement lumineux des led blanches de dernière génération se révèle supérieur à celui des lampes à incandescence mais aussi à celui des lampes fluocompactes.
Les leds sont de petites tailles et peu fragiles. Leur durée de vie est beaucoup plus longue qu’une lampe à incandescence classique ou même qu’une lampe fluorescente. Elle est de 20 000 à 50 000 heures environ contre 5 000 à 15 000 heures pour les lampes fluorescentes, 1 000 heures pour les lampes à incandescence et 2 000 heures pour les lampes halogènes. Elles fonctionnement par ailleurs en très basse tension (TBT), ce qui est un gage de sécurité et de facilité de transport, contrairement au flash électronique. Enfin, les leds atteignent immédiatement leur intensité lumineuse nominale. Vu leur puissance, les leds classiques de 5 mm ne chauffent presque pas et ne brûlent pas les doigts.
À gauche : Canon Eos 7D et torche à leds Ledgo CN B144 © PBS Vidéo • À droite : Canon Eos 7D et torche Kaiser StarCluster montée © Kaiser
À gauche : Canon Eos 7D et torche à leds Ledgo CN B144 © PBS Vidéo • À droite : Canon Eos 7D et torche Kaiser StarCluster montée © Kaiser

Les inconvénients des leds

Dans un rapport publié le 19 octobre 2010, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (Anses) a constaté l’existence d’effets sanitaires potentiels liés à l’usage de certaines leds. Cette nocivité reconnue dépend principalement du taux d’exposition, de la durée d’exposition et de la puissance de l’éclairage. Face aux risques mis en lumière dans son rapport l’Anses fait plusieurs recommandations qui peuvent se résumer ainsi :
• Éviter le plus possible d’exposer les enfants ainsi que les populations sensibles à des lumières très bleutées.
• Réserver aux professionnels les produits à base de leds appartenant aux groupes 2 et 3 (les lampes à décharge par exemple).
Les leds de forte puissance coûtent plus cher et affichent un rendement lumineux plus faible.
Pour les montages de puissance supérieure à 1 W, il faut prévoir une dissipation de la chaleur (échangeur de chaleur, ventilation, etc.) sans quoi la diode sera fortement endommagée voire détruite du fait de l’échauffement. Une diode électroluminescente convertit en effet environ 20% de l’énergie électrique en lumière, le reste (80%) étant dégagé sous forme de chaleur. Quand elles chauffent, leurs rendements lumineux se dégradent également.

Quid de la température de couleur ?

Tableau des températures de couleur © Denis Jeant, d’après Digital Lighting & rendering, Second edition, Jeremy Birn, New Riders, 2006
Tableau des températures de couleur © Denis Jeant, d’après Digital Lighting & rendering, Second edition, Jeremy Birn, New Riders, 2006
La température de couleur détermine la température d’une source de lumière à partir de sa couleur. Elle se mesure en kelvins (K). Vous choisissez notamment votre balance des blancs en fonction du type de lumière, afin d’en tenir compte : soleil, nuageux, flash, lumière tungstène, etc. On dit alors d’une source lumineuse qu’elle est « chaude » ou « froide » selon la couleur de l’éclairage qu’elle diffuse. Plus une lumière est froide et plus sa température de couleur est élevée. Un ciel bleu pourra ainsi se situer entre 9 000 et 10 000 K. À l’opposé, plus une lumière est chaude et plus sa température de couleur est faible. Par exemple, le lever et coucher du soleil se situent autour de 2000-3000 K. Le plus souvent, les torches à leds sont équilibrées à la température de couleur de la lumière du jour (entre 5 000 et 6 000 K). Les anciennes générations de leds posaient des problèmes de stabilité. Leur échauffement après une trentaine de minutes faisait le plus souvent varier la température de couleur. Cette variation est surtout gênante en vidéo. En photo, il est plus facile de corriger la balance des blancs après coup. Les torches à leds de dernières générations offrent une température de couleur relativement constante dans le temps.

Quels critères de choix pour une torche à leds ?

Parmi les critères de choix à retenir en priorité pour une torche à leds figurent :
• un variateur de puissance intégré
• un diffuseur pour adoucir la lumière
• une autonomie adaptée
• la possibilité d’utiliser un adaptateur secteur si vous comptez l’utiliser souvent en intérieur
• un modèle avec rotule et fixation sur griffe porte accessoires
• un minimum de 48 leds pour procurer une intensité lumineuse adaptée à votre utilisation

Grâce à un système à charnières, il est possible de combiner plusieurs torches à leds pour réaliser un panneau d’éclairage plus ou moins grand selon ses besoins. Cela permet d’augmenter l’intensité et la couverture lumineuse. Le fabricant Metz propose également un système de bras articulé pour monter deux torches à leds secondaires sur une torche à leds principale.
Il existe même des produits associant un mode flash en plus de la lumière continue. Vu les prix élevés et les nombres guide (NG) relativement faibles, il reste préférable, à notre avis, de recourir à un flash lorsque vous avez besoin d’une forte intensité lumineuse.

Quelles utilisations ?

La torche à leds est indispensable en vidéo reflex (HDSLR) quand vous manquez de lumière. En vidéo, on la nomme couramment une « minette ». Elle est aussi intéressante à utiliser en photo comme lumière d’appoint. L’idéal étant de trouver un juste équilibre entre lumière du jour et artificielle afin que le rendu reste naturel. Pour cela, veillez à bien régler l’intensité au moyen du variateur de puissance afin de ne pas brûler vos images. Nous vous conseillons également de l’utiliser avec un filtre diffuseur (blanc) pour obtenir une lumière plus douce. N’hésitez pas enfin à vous en servir en macro pour des photographies de nature morte ou de petits objets.
Une torche à leds est aussi intéressante à employer pour réaliser des portraits. Auquel cas, un modèle annulaire à leds est tout indiqué. Sa lumière chaude et naturelle avec un effet « ring light » vous évitera les yeux rouges et les ombres disgracieuses. Contrairement aux anneaux lumineux qui se fixent sur les optiques notamment pour la photo, le modèle RL48B de Rotoligh a été conçu de manière à être fixé directement sur la bonnette des micros de type « Shotgun » directionnels utilisés en vidéo avec reflex. Il peut également se monter sur la griffe porte accessoires de votre boîtier comme une majorité des modèles.
Montage de trois différentes torches Metz Mecalight 160, 320, 480 © Metz
Montage de trois différentes torches Metz Mecalight 160, 320, 480 © Metz

Deux torches Metz Mecalight 160 à led montées sur une torche Metz Mecalight 380 par l’intermédiaire de deux bras flexibles Metz Mecalight FH-100. © Metz
Deux torches Metz Mecalight 160 à led montées sur une torche Metz Mecalight 380 par l’intermédiaire de deux bras flexibles Metz Mecalight FH-100. © Metz



VOS COMMENTAIRES

1.Posté par Nicolas Terraes - photographe grenoble le 29/03/2013 18:56

intéressant le système de bras flexibles Metz Mecalight FH-100 pour la Macro! et c'est bien plus léger que des Flashs cobra!

2.Posté par Frederic Chazal le 29/03/2013 23:50 (depuis mobile)

Merci pour cet article qui répond à pas mal de questions. J'ai testé plusieurs modèles de led. C'est vraiment pratique à courte distance et en lumière très réduite.

3.Posté par Gérald (la redac) le 29/03/2013 23:56

Ravi si cet article a pu répondre à certaines de vos questions :)

4.Posté par Artsmoonika - Bidouilleuse d'images le 02/04/2013 15:59

Le matériel devient de plus en plus intéressant.
Merci pour cet article bien utile.
J'aurais juste souhaité un ou plusieurs liens renvoyant sur les sites éditeurs et/ou revendeurs.
Ce n'est certes pas difficile à trouver depuis un moteur de recherche mais tout de même plus difficile que de cliquer sur un lien. ;-)

5.Posté par Gérald (la redac) le 02/04/2013 16:17

C'est prévu et indiqué en fin d'article de la partie 1. Soyez encore un peu patient (quelques jours pas plus).

6.Posté par David le 05/06/2014 11:44

Moi je fais principalement du mariage, j'utilise très peu mon flash, mais les led m'intéressent.

Exemple à 6400 iso, je sais éclairer un visage à quelle distance +/-.. une moyenne ?

Un modèle à recommander plus qu'un autre ?

Merci

7.Posté par Mertens le 05/02/2016 21:23

C'est intéressant, mais est-ce vraiment qualitatif en terme de rendu d'images par rapport à un flash classique?

8.Posté par KP-PHOTOGRAPHE le 26/02/2016 13:11

Je viens de tomber sur votre article fort intéressant ;)

Avons nous le même résultat qu’avec les Ice de chez Westcoot 8 à 10 fois plus cher ?

[url:http://www.kp-photographe.com]

9.Posté par nicolas le 24/04/2016 18:33

merci pour votre article, moi je viens d'en acheter un, j'ai fais une petite vidéo :
https://youtu.be/od2VaKqyo70

10.Posté par Franck le 28/01/2017 00:43

Merci pour cet article..j'hesitais entre les '' parapluies ' et les leds. Je pense que je vais m'orienter vers les leds.
Surtout pour une utilisation ponctuelle et en voyage.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


COMPETENCE PHOTO


• LE MAGAZINE •
Abonnez-vous
Commandez des anciens numéros
Téléchargez l'index numérique
Inscrivez-vous à la newsletter
Contactez-nous


• Sur le web •
Facebook • Compétence Photo
Facebook • Le Révélateur
Facebook • Les Irréelles
Google+
Twitter
Pinterest
Flickr
YouTube
Dailymotion


• Autres publications •
Compétence Mac
Compétence Micro
Rhinos Mac
• COMMUNAUTES AMIES •
VirusPhoto | PlanètePowershot | Pixelistes | Nikon Passion | MonOlympus | Forum Panasonic Lumix | Polaroid Passion | PentaxOne | Pentax KparK | Alpha DxD | Parlons-Photo | CritiquePhoto | ReflexPhoto |

Rejoignez-nous sur le groupe Flickr
CPhoto - Amateurs d'images
Rejoignez-nous sur Dailymotion

• Autres liens •
Focus-Numérique | Photo-Scope | Photovore |
• RUBRIQUES DU SITE •
Tout savoir sur le magazine
Les appels à projet de CPhoto
En images
La Galerie
Le Révélateur
La Correspondance Visuelle
Agenda
Annuaire
Espace vidéos


• Liens internes •
Syndication de contenu, flux RSS
Contactez-nous
• TOUS LES NUMEROS •
Numéro 1 : Les bases de la photo
Numéro 2 : La gestion des couleurs
Numéro 3 : Le noir et blanc
Numéro 4 : La macrophotographie
Numéro 5 : Mariage et de concert
Numéro 6 : Le portrait
Numéro 7 : La photo de nuit
Numéro 8 : La photo au flash
Numéro 9 : La photo de montagne
Numéro 10 : La photo urbaine
Numéro 11 : La mer
Numéro 12 : Femmes
Numéro 13 : Studio photo
Numéro 14 : Paysages d'hiver
Numéro 15 : Le nu féminin
Numéro 16 : Le sport
Numéro 17 : Photo de mariage
Numéro 18 : Noir et blanc (pdv)
Numéro 19 : Photos d'enfants
Numéro 20 : Photo de voyage
Numéro 21 : Noir et blanc (retouche)
Numéro 22 : Portrait au flash
Numéro 23 : Photos originales
Numéro 24 : Lumière naturelle
Numéro 25 : Optimiser la netteté
Numéro 26 : Studio & HDR
Numéro 27 : La gestion des couleurs
Numéro 28 : Bien calibrer son écran
Numéro 29 : Spécial Calques
Numéro 30 : La photo urbaine
Numéro 31 : Sublimez les paysages
Numéro 32 : L'art du portrait
Numéro 33 : Maîtriser le flash
Numéro 34 : Catalogage, strobist
Numéro 35 : Portrait, Flash
Numéro 36 : Spécial Studio
Numéro 37 : Photo de nuit • GIMP
Numéro 38 : Maîtrisez l'exposition
Numéro 39 : Maîtrisez la lumière
Numéro 40 : Le noir et blanc
Numéro 41 : Photo animalière
Numéro 42 : Le portrait
Numéro 43 : Le mouvement
Numéro 44 : La composition
Numéro 45 : Photographier l'eau
Numéro 46 : Jouez avec la lumière
Numéro 47 : Lightroom
Numéro 48 : Automne / Photoshop
Numéro 49 : HDR / Studio
Numéro 50 : Gestion de la couleur
Numéro 51 : Netteté et flou
Numéro 52 : Lightroom • Avenir
Numéro 53 : Le format Raw
Numéro 54 : Photo de paysage
Numéro 55 : Noir et blanc
Numéro 56 : Retouche portrait
Numéro 57 : Panorama • Couleurs
Numéro 58 : Exposition • N&B
Numéro 59 : Paysage • Portrait
Numéro 60 : Lightroom • Photoshop
Numéro 61 : Contre-jour • Glamour
• FLUX RSS •
Flux général
L'actu du magazine
Le Révélateur... d'images
Le Révélateur... de séries
Les rendez-vous
Beaux livres
Agenda
+ de flux RSS

• Agenda •
Inscrire une exposition
Inscrire un festival
Soumettre un concours


• Contactez-nous •
Commande de numéros
Abonnement
La rédaction
Droit / Retouche photo




Compétence Photo est un magazine photo bimestriel 100% pratique destiné à tous les photographes amateurs, quel que soit leur niveau, du débutant à l'utilisateur avancé. Chaque numéro aborde une thématique en profondeur avec de nombreux exemples illustrés, propose des tutoriels, des fiches pratiques et même une rubrique Bricolage. Pour mieux appréhender la retouche logicielle et répondre aux besoins de tous les utilisateurs, Compétence Photo tire profit de la plupart des logiciels du marché : Photoshop, Paint Shop Pro, Gimp, Picasa, Photoshop Elements, Lightroom... De même, la rédaction s'efforce de prendre en compte les spécificités de chaque marque (Canon, Nikon, Sony, Pentax, Panasonic, Olympus, Leica, Polaroid, Kodak, Samsung).
Le magazine est distribué en France, Belgique, Suisse, Canada, Réunion et Maroc. Disponible en kiosque, en librairie ou sur abonnement. Une version mobile compatible iPhone est également disponible, accessible directement à cette adresse : http://m.competencephoto.com

Tous droits réservés .© 2008-2017 KnowWare SARL